Quelle est cette approche ?

    La nouveauté de cette approche vient du fait qu’elle propose d’utiliser un modèle original, le modèle de Stephenson. Le modèle de Stevenson permet d’avoir une démarche universelle et d’aborder une grande diversité de situations sociales et professionnelles. Cette démarche s’appuie sur un principe invariant : l’autonomie et le sentiment de perte ou d’accroissement de l’autonomie. Ces concepts sont centraux car ils posent la question de l’équilibre physique et psychique de la personne dans son milieu.

    L’avantage de ce modèle

    Le modèle de Stevenson s’utilise dans maintes situations, pour nous permettre de porter notre attention vers l’essentiel, de rendre nos jugements plus étayés, d’éviter des impasses grossières.

    Retour aux fondamentaux :

    Le modèle de Stevenson englobe les questions relatives à la maltraitance et à la bientraitance, mais plus largement il traite de l’intégration de tout être dans son milieu qu’il soit personnel, social, ou professionnel. Il est fondé sur le sentiment d’autonomie que nous ressentons. L’autonomie est définie dans ce cadre, comme la capacité à maintenir son équilibre physique et psychique dans son environnement. Par conséquent deux types de définitions en découle :

    • Est bientraitant pour une personne, tout acte /signe qui contribue à générer un sentiment d’autonomie accrue (à ressentir que sa capacité à maintenir son équilibre s’est accrue).
    • Est maltraitant pour une personne, tout acte/signe qui contribue à créer un sentiment d’autonomie affaiblie (à ressentir que sa capacité à maintenir son équilibre s’est affaiblie).

    L’autre point incontournable du modèle de Stevenson c’est la prise en compte du profil propre à chaque personne. Ce profil s’organise autour de la satisfaction de besoins fondamentaux :

    • Les besoins physiques
    • Les besoins psychiques

    Les besoins physiques concernent :

    • La mobilité
    • L’adaptation à un environnement
    • La nutrition
    • L’hygiène
    • La sécurité
    • La catégorie « autres » permet d’inclure des cas spécifiques

    Les besoins psychiques concernent :

  • L’affection
  • L’échange
  • La réflexion
  • La reconnaissance
  • La cohérence
  • La catégorie « autres » permet d’inclure des cas spécifiques

Le modèle de Stevenson peut être décrit comme une démarche permettant de faire en sorte que la satisfaction des besoins fondamentaux soit respectée et organisée par l’environnement au mieux.

Voici la proposition de formation vous permettant de vous approprier le modèle de Stevenson

  • PUBLIC CONCERNÉ : tout professionnel exerçant en établissement médico-social
  • DURÉE : 1 jour
  • DATES ET HORAIRES : 9h à 17h, 7 heures par jour
  • NOMBRE DE PARTICIPANTS : 15 participants – possibilité d’intervention pour un groupe plus important- nous consulter
  • PRIX D’UNE JOURNÉE : 1.300 €- hors frais de déplacement et d’hébergement
  • LIVRABLE : remise d’un ouvrage « les Organisations Bientraitantes » pour chaque participant
  • OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES :
  • > Comprendre les dimensions vitale et sociale des 10 besoins fondamentaux

    > Identifier des leviers de progrès au niveau individuel et au niveau collectif